Echappée belle

Publié le par ML2C

Comment vous l'écrire ?
Jusqu'ici aucun article n'avait été publié dans la catégorie "cafeine" qui est destiné à nos coups de gueule. Il est vrai que l'exercice est difficile.
Voici donc notre première désillusion, notre première déception. Nous avons tant aimé "ensemble c'est tout" d'Anna Gavalda... L'ami qui m'a offert "l'échappée belle" avait le sourire en me le tendant. Je ne sais pas si je suis en colère. Je suis triste.

C'est un petit livre, présent sur tous les étals des libraires, près des caisses.
De petit format donc, facile à glisser dans une poche, coloré. L'éditeur reprend en cela l'idée de la couverture d'Ensemble c'est tout", indiquant ainsi la continuité du style, des propos.
L'opération vente fonctionne ainsi à merveille.

C'est un vrai bonheur de lire ces histoires qui nous concernent, croire que l'auteur a écrit pour nous et pour nous seul. Autant les personnages d'"ensemble c'est tout" étaient attachants s'installaient dans notre vie de lecteur avec calme, autant ceux-ci sont inintéressants. L'auteur rédige à la première personne et parce que son personnage de Garance est désinvolte, jeune et cool, l'écriture cherche des effets et s'appauvrit. Face aux détracteurs j'avais longuement défendu le style limpide de Gavalda faisant la place entière à l'histoire, aux personnages, à cette douceur, cette délicatesse, cette drôlerie aussi. Ici je tourne chaque page presqu'en soufflant tant les appartés, les phrases courtes, les mots du langage parlé viennent parasiter l'ensemble. Je le trouverai presque mal écrit, comme si le talent de Gavalda s'était exprimé sur un coin de table, comme si pour cette "échappée belle "il était urgent d'écrire, de finir d'écrire. Vite ficellé, vite lu, ce livre pourrai bien être vite oublié.
L'histoire pourtant nous renvoie à nos propres vies mais nous ne sommes plus qu'observateurs. Autant nous avions envie d'aller frapper à la porte de nos voisins pour les inviter à un pique-nique avec chandelles et bon verre de vin, autant ici le livre se ferme sans qu'à aucun moment on ne se soit croisés.
L'histoire a déjà été écrite. L'histoire a déjà été filmée, souvent même. C'est ce qu'a peut-être oublié Anna Gavalda, habituée aux succès tant littéraires que cinématographiques.

Relisez "je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" ou "je l'aimais" et laissez choir les grains de riz.images.jpg
Pour être tout à fait juste si on ne retrouve pas ce qui a fait le charme d'"Ensemble c'est tou" c'est peut-être aussi parce que cette "échappée belle" est plus ancienne. L'édition de 2009 au Dilletante est en réalité une réédition d'un ouvrage paru en 2001 chez France Loisirs...

Publié dans Cafeine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Je l'ai lu il y a un petit bout de temps, lorsqu'il a paru chez France Loisirs, mais j'en garde pour ma part un excellent souvenir. Certes, il est bien différent des autres, certes, il fallait s'y<br /> retrouver pour pouvoir s'y plonger, mais le plaisir était divin... J'ai vraiment aimé cette promenade, cette aventure à l'ambiance si personnelle.<br /> Je comprends tout à fait, cependant, qu'on soit déçu, je n'ai pas retrouvé Anna Gavalda dans ce livre, mais un écrivain "nouveau" et inconnu.<br /> <br /> <br />
Répondre